Dès le 9 septembre 1914, Aimé, qui avait à peine 17 ans, s'était engagé volontaire à la mairie de St-Hippolyte du Fort (Gard), où comme ses deux frères avant lui, il suivait la formation de l'Ecole Militaire Préparatoire des Enfants de Troupe. Rapidement affecté au 1er Régiment de Zouaves, il fut nommé caporal le 21 novembre, puis sergent le 27 février 1915. C'est avec ce grade qu'il rejoignit le front en avril 1915, avec le 1er Bataillon du 8ème Régiment de Marche des Zouaves, le même bataillon que celui de son frère, et pratiquement sur les lieux-mêmes où Jean-Baptiste avait été blessé, sept mois auparavant.

 

01a

Photo annotée de Henri Baudiment: "Sillery (Marne) Avril 1915 - Réserve de la 1ère ligne à 600 mètres à l'Est de Prunay sur Vesle" (Aimé est le 3ème à partir de la gauche).

 

 

Henri, qui avait derrière lui quinze ans de carrière, et qui entamait son neuvième mois de guerre, fut tout de suite très inquiet au sujet d'Aimé.

Le 7 Avril 1915, il écrivit à ses parents et à ses soeurs:

"...J'ai appris qu'Aimé était sur le front. Faites-lui de nombreuses recommandations, et d'être très prudent. La tête doit travailler souvent plus que le reste...".