11 octobre 2008

Ville sur Cousances, le 22 Mai 1998

"Papa? Je t'appelle de Verdun. Je viens de retrouver la tombe de Henri Baudiment". Dans l'écouteur, la voix de Papa se brise d'émotion... Photo: Pierre Cazaubon - Mai 1999 Quatre-vingt deux ans après sa mort, Henri, le frère aîné de ma grand-mère paternelle, nous est ainsi réapparu. Et avec lui, son histoire, et celle de ses frères. Chacune d'elles nous avait été transmise en héritage, comme une blessure profonde et douloureuse... Portrait de Henri Baudiment - Fusain d'après photo - 1920
Posté par Louis CAZAUBON à 16:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2008

La déclaration de guerre

Quand la guerre éclata, ... ... Henri était Adjudant au 90ème Régiment d'Infanterie de Châteauroux (Indre). Le lendemain-même de ses dix-huit ans, le 28 Juillet 1899, il s'était engagé volontaire, comme simple Soldat de 2ème Classe, dans ce régiment d'active cantonné à deux pas du berceau familial paternel. Il avait épousé, le 5 Septembre 1908, la fille d'un bijoutier parisien décédé, de deux ans son aînée, Angèle Trochard. ... Jean-Baptiste appartenait, quant à lui, au 1er Bataillon du 1er Régiment de Zouaves d'Alger,... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
14 octobre 2008

Août-Septembre 1914: les premiers combats

Après avoir, dès Août 1914, attaqué au Nord, puis participé à la retraite de Belgique, Henri et Jean-Baptiste combattirent à la Bataille de la Marne (Henri au Mont-Août , et Jean-Baptiste aux Marais de Saint-Gond) avant de poursuivre l'ennemi, jusqu'à la stabilisation du front en Champagne, le 17 Septembre. Photo: Henri Baudiment - Non datée.
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2008

De Novembre 1914 à Avril 1915: les combats de Henri autour d'Ypres, en Belgique

Au même moment, Henri découvrait l'enfer d'Ypres: "...Le 11 [Novembre], le bombardement redouble de violence, et l'Infanterie allemande se lance de nouveau à l'assaut. Les forces ennemies sont trois ou quatre fois supérieures. Depuis 18 jours, le 90 tient les lignes; le 3ème Bataillon devant Passchendale, les 1er et 2ème Bataillons devant Zillebecke, sans relève. Les hommes sont exténués. Les cadres n'existent plus. Tous les jours, on a subi des attaques, et l'on a progressé. Mais les hommes sentent que, comme à La Marne, ils... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2008

Avril 1915: Aimé sur le front de Champagne

Dès le 9 septembre 1914, Aimé, qui avait à peine 17 ans, s'était engagé volontaire à la mairie de St-Hippolyte du Fort (Gard), où comme ses deux frères avant lui, il suivait la formation de l'Ecole Militaire Préparatoire des Enfants de Troupe. Rapidement affecté au 1er Régiment de Zouaves, il fut nommé caporal le 21 novembre, puis sergent le 27 février 1915. C'est avec ce grade qu'il rejoignit le front en avril 1915, avec le 1er Bataillon du 8ème Régiment de Marche des Zouaves, le même bataillon que celui de son frère, et pratiquement... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2008

Mai-Juin 1915: à la recherche de la tombe d'Aimé

Accouru dès que possible du front de Loos-en-Gohelle où il avait participé à l'attaque du 9 Mai, Henri tenta de retrouver la trace de son benjamin, sans succès: "[...] J'ai parcouru tous les cimetières improvisés, cimetières de villages, etc, etc... je n'ai pu découvrir la tombe de notre pauvre regretté. Quelle aurait été ma joie de la trouver, saluer une dernière fois sa tombe, et y placer un bouquet avec couronne [...]. [...] C'est un malheur pour la famille, il faut vous consoler et reprendre le dessus. Il faut songer aux êtres... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 octobre 2008

Juin-Juillet 1915: les premières photographies de Henri

Dans ces moments tragiques, Henri chercha à se rapprocher encore plus des siens par un moyen nouveau d'expression: la photographie. Photo annotée de Henri Baudiment, Loos-en-Gohelle - Octobre-Novembre 1915: "Mon escadrille avant le départ". Photo annotée de Henri Baudiment, Loos-en-Gohelle - Octobre-Novembre 1915: "Appareil pour vols de nuit". Photo annotée de Henri Baudiment, Loos-en-Gohelle - Octobre-Novembre 1915: "Nos ambulances". Sa position privilégiée d'Officier le lui permettait. Photo annotée de Henri... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2008

Liencourt, 26 Juillet 1915: Henri écrit à ses parents les récits de ses campagnes d'Artois de Mai à Juillet

"[...] Sans compromettre la défense du pays, je vais vous raconter quelle a été notre mission depuis le 9 Mai 1915. Je profite du départ d'un permissionnaire pour lui adjoindre ma lettre, lequel, je l'espère, remplira sa mission. Tout d'abord, il faut que je vous dise que je suis actuellement en grand repos. Réserve générale du grand QG (Général Joffre). Entre Creil et Beauvais, à 40 kms de Paris, je ne suis plus en danger. Le pays superbe, des habitants aimables, nous sommes choyés comme nous méritons de l'être. Après... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 octobre 2008

Août 1915: Henri sur le front de la Somme

Au mois d'Août 1915, le 90ème R.I. tînt le front à Lihons (Somme). Photo annotée de Henri Baudiment - Août 1915: "Etat-Major de la Compagnie dans une cagna sous terre, lors de mon passage dans le secteur de Lihons. De gauche à droite: mon premier sous-lieutenant, moi, mon 2ème sous-lieutenant, mon sergent-major".
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2008

Eté-Automne 1915: les lettres de Henri, du front

Dans ses lettres, Henri ne manquait pas une occasion de décrire et de commenter aux siens, non sans distance ni humour, son existence de soldat enterré: "[...] Le temps est assez beau, frais, mais les nuits commencent à être longues. Sous d'épais brouillards, on commence à avoir froid. J'ai tout ce qu'il me faut pour me couvrir et mon long séjour en campagne m'a rendu endurci, je passe du soleil à l'eau, de la mitraille à la tranquillité sans me faire de bile. Pourvu que j'aie de quoi boire, manger et fumer, c'est tout ce que je,... [Lire la suite]
Posté par Louis CAZAUBON à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,