Bienvenue sur "Blessures de Guerre".

 

Ce site est dédié à la mémoire et à l'histoire d'une famille française pendant la 1ère Guerre Mondiale: la famille Baudiment d'Alger.

 

Cette famille n'était autre que celle de ma grand-mère paternelle, de ses deux soeurs, et de ses trois frères:

Henri, Capitaine au 90ème Régiment d'Infanterie de Châteauroux (Indre), fut fauché par un obus de 88mm autrichien, le 22 Avril 1916, au Ravin de la Hayette, entre la Cote 304 et le Mort-Homme, à Verdun, après avoir couru les champs de bataille de La Marne, d'Ypres, et de l'Artois, à la tête de sa Compagnie;

Jean-Baptiste, Sous-lieutenant au 1er Régiment de Zouaves, puis au 8ème Régiment de Marche des Zouaves, mourut le 28 janvier 1922, certes de la Grippe Espagnole, ...mais surtout des séquelles des graves blessures qu'il avait endurées sur le front de Champagne, en Septembre 1914, après avoir miraculeusement survécu, quelques jours auparavant, aux combats des Marais de St Gond, à la Bataille de la Marne; 

Aimé, jeune Sergent au 8ème Régiment de Marche des Zouaves, mourut lors de sa première montée à l'assaut, alors qu'il n'avait pas encore dix-huit ans, le 11 mai 1915, à Neuville St Vaast, en Artois.

Jean-Baptiste est enterré à Alger. La tombe de Henri n'a été retrouvée qu'en mai 1998, dans un petit village d'Argonne. Celle d'Aimé ne le sera jamais...

 

Il existe une traduction en langue anglaise de ce blog: "World War Wounds" [voir le lien hypertexte, dans le coin supérieur droit de la page d'accueil]. Elle a été réalisée à l'intention des lecteurs anglo-saxons (et notamment allemands), dans le but de partager avec eux ce témoignage malheureusement banal de l'histoire tragique et poignante de nos grands-pères et de nos grands-oncles. Après tout, ne s'agit-il pas désormais, de notre histoire commune?

 

Merci par avance, à tous ceux qui voudront bien me faire part de leurs critiques et de leurs observations.

Louis CAZAUBON, le 11 Novembre 2008

Notice légale

Chers amis visiteurs et lecteurs de ce blog,

en réalisant la mise en page et la mise en image de chacun des messages postés, j'ai pris le parti délibéré de ne pas filigraner les différents documents photographiques (et notamment les photos prises par Henri Baudiment), afin d'en assurer la meilleure lisibilité.

Pour autant, aucun de ces documents n'est libre de droit de reproduction.

Cependant, si l'un d'entre vous souhaite se procurer l'un d'eux, en pleine définition, à des fins éditoriales (blog, article, ...), c'est naturellement tout-à-fait possible: je l'invite à me contacter directement, par l'intermédiaire de la rubrique "Contacter l'auteur" de la page d'accueil.

Rassurez-vous: mes conditions ne sont aucunement financières. Elles portent, en revanche, sur la nécessité de libeller avec précision l'origine du document, et l'identité de son auteur, afin de respecter sa mémoire.

Je suis certain que vous me comprendrez.

LC